Frères ou idiots

Texte et photos : François Phliponeau

France

Le 15 août à Jambville, les scouts ont organisé un rassemblement de 5000 jeunes de 50 pays, sur le thème de la culture. Magnifique expérience de fraternité malgré, ou plutôt grâce à leurs nationalités, religions, cultures différentes.

blog_fp_aout_2016-2

blog_fp_aout_2016-3

A Mayotte, département français de l’Océan indien, Mahorais arabes et européens « voisinent » en bonne intelligence, dans de nombreux quartiers.

blog_fp_aout_2016-1

A Méry-sur-Oise, à l’occasion d’un regroupement, des volontaires d’ATD Quart Monde de dix pays ont exprimé la joie de bâtir ensemble…

blog_fp_aout_2016-4

A Rio pendant deux semaines, Métisses des Amériques, Africains du Nord et du Sud, Français des Antilles et de l’hexagone ont fait la démonstration de la valeur universelle du sport.

Plus fort encore : après l’assassinat du Père Jacques à Saint-Etienne du Rouvray, la réponse, religieuse et laïque, a été à la hauteur du drame. Cette réponse, nous devons la mettre en œuvre chaque jour, fidèle au conseil de Martin Luther King : « Apprenons à vivre ensemble comme des frères, ou nous mourrons tous comme des idiots. »

Debout et fraternels

François Phliponeau,
France
Le journal Libération vient de publier un très beau texte à la suite des assassinats du 13 novembre à Paris.

On y lit notamment :

Touchée en plein cœur, la France pleure. Elle pleure ses citoyens assassinés, victimes d’une violence inouïe et innommable. Parce que la barbarie a encore frappé, la France doit encore se lever. Face à un drame inédit d’une telle ampleur, nous devons plus que jamais nous concentrer sur l’unité ! Oui face au terrorisme, face à la peur, face à la violence : Nous sommes unis ! Le but de la terreur, au-delà du chiffre macabre des victimes, est de provoquer la division d’une nation, d’une famille.

Un piège nous est tendu ! Nous devons refuser d’y succomber ! La division, la délation, la stigmatisation sont au cœur de ce piège sournois. Chaque fois que nous tentons hâtivement de désigner des responsables de ce crime dont seuls les auteurs sont coupables, nous tombons dans le piège d’une division programmée et orchestrée.

Dès aujourd’hui avec tous les Français, traduisons nos intentions dans l’action. Nous pouvons rejoindre les hôpitaux les plus proches pour donner notre sang, adhérer aux associations créatrices de lien social, soutenir les ONG, tisser des liens avec nos voisins, lutter autour de nous contre le racisme et les préjugés…

Le combat contre le terrorisme sera long, il sera dur, il nous réserve des moments difficiles, mais tant que nous agirons ensemble la France restera debout. Les terroristes nous ont adressé un message. Ils ont voulu mettre la France à genoux.
Disons-leur à notre tour que nous sommes debout ! Debout et soudés, main dans la main, les uns avec les autres et jamais les uns contre les autres. Notre unité est notre bien le plus précieux. Protégeons-le et donnons lui tout son sens aujourd’hui, l’heure est à la Fraternité qui est notre véritable rempart contre la violence aveugle du terrorisme et la division planifiée.

 

Eclats de lumière

François Phliponeau,

France

Après trois jours tragiques, les 7, 8 et 9 janvier, la réponse du peuple de France est à la hauteur de son Espérance.

A Paris, dimanche, la lumière était belle dans le ciel, encore plus belle dans le regard des participants.

Photographier, c’est « Ecrire avec la lumière » (photo = lumière, graphie = écriture).

Plutôt qu’un stylo, c’est un appareil photo que j’ai utilisé pour ce blog, où s’impriment des éclats de lumière.

150111 CHARLIE MARCHE 041

150111 CHARLIE MARCHE 082

150111 CHARLIE MARCHE 101

150111 CHARLIE MARCHE 139

150111 CHARLIE MARCHE 163

150111 CHARLIE MARCHE 171