Auteurs

Blaise Ndeenga est camerounais. Il travaille depuis plus de 15 ans avec la Caritas de son pays, ce qui lui permet d’être présent à des personnes vulnérables comme les prisonniers, les enfants de la rue, les prostituées et les personnes exclues de leur communauté. Il est engagé depuis 10 ans avec la structure des Nations Unies qui s’occupe des Réfugiés et des personnes déplacées. Il fait aussi partie du groupe des Amis d’ATD Quart Monde du Cameroun où il réfléchit avec d’autres sur son engagement avec les très pauvres.

René Bagunda MUHINDO vit en République Démocratique du Congo, à l’Est du pays dans la ville de Bukavu. Il a fait partie des enfants Tapori depuis l’âge de 12 ans. Habité par les gestes de solidarité, de paix et d’amitié des enfants envers d’autres enfants, prisonniers ou enfants-soldats, et par leur capacité à mobiliser leur communauté, il est devenu animateur des enfants Tapori en 2005 (histoire du mini-livre Ono et René). Il poursuit son engagement au sein de l’Association les Amis d’ATD Quart-Monde, auprès des groupes de familles solidaires et des groupes Tapori. Il anime chaque dimanche une émission de radio communautaire qui réunit des enfants de différents milieux. Il a fini en juillet 2013 des études de Licence en Développement.

François Jomini, 57 ans, marié, avec deux enfants aujourd’hui adultes, est français et volontaire permanent du Mouvement ATD Quart Monde depuis 1987. Il est enseignant et tailleur de pierre de formation. Il a vécu plusieurs missions auprès de l’enfance et la jeunesse en Europe et en Amérique centrale. François aime le dessin, la peinture et la sculpture, moyens à partir desquels il a développé divers projets de partage du savoir en milieu de grande pauvreté. Il se passionne également pour la philosophie et le dialogue éthique, indispensables pour aborder sereinement les questions de société aujourd’hui, avec les personnes qui ont forgé une vision du monde à partir de leur résistance quotidienne à la misère. Délégué national d’ATD Quart Monde en Suisse entre 2010 et 2015, il rejoint la ville de Berlin dès août 2016 avec son épouse Ursula, elle aussi volontaire.

Pascal Percq,69 ans, journaliste français, est membre du mouvement ATD Quart monde depuis 1987. Il s’est impliqué avec ATD Quart Monde dans le combat pour l’accès aux droits de tous, en particulier en faveur de la loi de lutte contre les exclusions (1998). Membre du Comité des Editions Quart monde, il sollicite et accompagne les auteurs dans l’écriture de leur ouvrage. De 2001 à 2008 il est directeur de la démocratie participative et de la citoyenneté pour la ville de Lille sous l’autorité de Martine Aubry. En 2008, il rejoint l’équipe nationale d‘ATD Quart Monde et devient responsable du pôle mobilisation-communication-éditions jusqu’en 2012. Il publie en 2012 un petit livre à partir des réflexions du mouvement sur l’éducation «Quelle école pour quelle société ? » (Ed. chronique sociale). Tout en participant à la rédaction du journal « Témoignage Chrétien », il assure depuis 2012 la communication et la formation à la prise de parole pour le mouvement ATD Quart Monde en région Nord-Pas de Calais.

Jeanne-Véronique Atsam est camerounaise. Elle vit et travaille à Yaoundé. Elle a grandi en côtoyant des enfants et des familles qui connaissent la pauvreté grâce à l’engagement de ses parents à la Fondation petit Dan et Sarah. Plus tard, elle a fait un choix de métier qui lui permet de rester au contact des personnes les plus pauvres et les plus vulnérables, en travaillant notamment dans des camps de réfugiés auprès de familles qui fuyaient la guerre en Centrafrique. Elle poursuit en outre son engagement au sein du groupe des Amis d’ATD Quart Monde au Cameroun.

Saint Jean Lhérissaint est haïtien. Journaliste, il a choisi de s’engager au sein d’ATD Quart Monde comme volontaire permanent.

François Phliponeau est devenu volontaire d’ATD Quart Monde en 1997, quand le journal français où il travaillait a cessé de paraître ! Après plusieurs missions à Noisy-le-Grand, Antananarivo, Bangui, il est depuis dix ans à la Photothèque, pour participer à la gestion des archives (plus de trois millions de photos), et pour continuer à capter la vie, les rencontres, les petits et grands événements avec son Nikon. La photo est une forme d’écriture, de mémoire, de témoignage. Il est passionné par l’image, mais aussi par le sport, la nature, les voyages qui sont autant de découvertes.

Beatriz Monje Baron

 

 

 

Publicités