La COP 21 vue de l’intérieur (8 décembre)

COP21-human rights-article

Bert Luyts
Délégation ATD Quart Monde à l’Union européenne

Ce matin je suis allé assister dans une conférence sur des politiques d’adaptation pour les villes dans l’intérêt des personnes en situation de pauvreté vivant en milieu urbain.

James Nxumalo, le maire de la ville de Durban en Afrique du Sud a commencé par le constat que la population urbaine continue de croître dans le monde entier et on peut s’attendre à ce qu’en 2050 plus de la moitié de la population mondiale vivra en ville. C’est un défi, parce que il faudra que tous aient accès au logement, à l’eau, l’énergie, des installation sanitaires.

Wayne Walker, conseiller régional de la région d’Auckland en Nouvelle Zélande soulignait que le changement climatique accélère encore la migration vers les villes. La plupart des personnes qui fuient leurs lieux de vie devenus trop dangereux ou invivables vont s’installer dans des zones urbaines.

Le sujet était approché de différents points de vue. Il y avait aussi des représentantEs de bailleurs de fonds pour des projets de résilience urbain, comme le Inter-American Development Bank, qui finance des projets dans des villes en Amérique Centrale et les Caraïbes et un regroupement de villes résilientes « 100 resilient cities » créé par la Fondation Rockefeller.

Ces entités encouragent les villes non seulement par du financement, mais aussi en favorisant l’échange d’expérience et exigeant des efforts de planification et de réforme de gouvernance.

Deux projets de terrain était présentés : « Solvatten », une technologie relativement simple pour traiter l’eau à l’aide du soleil, développée en Suède et « Chintan » un projet pour améliorer à la fois le traitement des déchets électroniques et les conditions de travail et de vie des personnes qui collectent ces déchets (wastepickers).

Ce qui est particulièrement intéressant dans ces projets, ce sont les efforts pour ne pas pénaliser des travailleurs pauvres en introduisant des technologies ou des procédures nouvelles pour diminuer les gaz à effet de serre. On n’empêche pas les « wastepickers » de continuer leur activité, mais on va les convaincre de faire autrement, et de laisser certaines opérations d’extraction dangereuses ou polluantes à des entreprises spécialisées. L’entreprise qui promeut le « Solvatten » est consciente qu’elle diminue les besoins en charbon de bois et que cela affecte ceux qui produisent et vendent le charbon de bois. Elle entre en relation avec les vendeurs de charbon de bois pour rechercher un partenariat avec eux.

Cette attitude, de ne pas écarter, voire diaboliser les personnes modestes qui vivent aujourd’hui d’activités qu’il faudra abandonner ou transformer à cause du climat, devrait devenir la norme. Autrement, le plus souvent, les mesures prises vont empirer ou générer de la pauvreté.

Au sujet des négociations pour l’accord climat : peu de choses à signaler. Le texte provisoire, où se trouvent encore des centaines de passages entre crochets, correspondant à autant de choses qui peuvent encore être enlevées ou modifiées, n’a pas été mis à jour. Une nouvelle version est annoncée par Laurent Fabius, président de la COP21 pour mardi 9 décembre à 13h.

Les négociations sont passées à une autre étape, à un plus haut niveau politique. C’est maintenant qu’est tenté le déblocage dans des domaines controversés comme la compensation pour des pertes et dommages (damage and loss) ou les moyens de mise en œuvre et la différentiation… Lors des nouvelles sur les négociations, c’est pour ces sujets que se sont multipliés les réunions bilatérales.

Pour le sort des mentions du respect des droits de l’homme et de ses déclinaisons, nous restons dans l’incertitude. Et dans le préambule et dans l’article 2bis du texte provisoire, elles y sont toujours, mais entre crochets, sauf dans le préambule.

Quelques pays soutiennent nettement l’importance du respect des droits humains en lien avec les engagements climat, comme par exemple les Philipines et le Canada, mais beaucoup ont une attitude molle, y compris l’Union européenne, et semblent prêts à l’utiliser comme monnaie d’échange dans la négociation de concessions dans d’autres sujets plus litigieux.

Pour se faire une idée sur les dégâts qui sont déjà faits et qui risquent de venir, rien de mieux que d’assister à une conférence d’Al Gore, documentée avec des dizaines d’images et de chiffres sur des désastres : inondations, augmentation du niveau de la mer, recul et disparition de glaciers, sécheresse, feux de forêt, recul et disparition d’espèces animales et végétales. Dans le même temps il avait un message d’espoir pour notre capacité de remplacer l’énergie de sources fossiles par du renouvelable : l’évolution du parc d’éoliennes dans le monde dépasse toutes les prévisions faites il y a une quinzaine d’années et la même chose se passe maintenant pour l’énergie solaire. Ce qu’on peut lui reprocher peut-être, c’est de mettre trop en avant les solutions technologiques et de faire croire que nous ne devons pas remettre en questions nos styles de vie, notamment dans les pays du Nord.

Pour intensifier encore le sentiment qu’on va vers le désastre si on ne réussit pas à contenir le réchauffement climatique, Dominique et moi assistons à une démonstration faite à l’aide de google earth qui montre l’évolution de la surface terrestre de 1992 à aujourd’hui dans quelques endroits de la terre : au Brésil dans la forêt amazonienne, grignotée à une vitesse aberrante, les feus de forêts et de savanne en Afrique et en Asie, les sables bitumineuses en Alberta, Canada…, les effets d’exploitations de mines à ciel ouvert en Australie, aux USA…

Lire aussi la COP 21 vue de l’intérieur des jours précédents :

5 décembre, 30 novembre, 2 décembre, 3 décembre, 4 décembre,

Publicités

Une réflexion au sujet de « La COP 21 vue de l’intérieur (8 décembre) »

  1. Un grand merci à tous ceux qui tiennent ce blog pour cette COP 21 vue de l’intérieure.
    Quel travail, mais c’est super intéressant, et encore plus vu depuis la Bolivie.
    Michel

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s