Tous pour un monde de paix !

Jeanne-Véronique Atsam

Cameroun

Je suis complètement abasourdie par ce que j’entends et vois dernièrement en regardant mon écran de télévision. C’est effrayant tout ce qui se passe aux quatre coins du monde. Et tout est lié : des guerres à la crise des migrants ; de la course vers un monde toujours plus développé aux problèmes climatiques. Le monde va mal. C’est une lapalissade. Des rêves et des projets balayés, des vies perdues à cause de la peur de l’autre ou des rancunes qui débouchent souvent sur la haine et la violence.

Nous venons au monde vierge de tout héritage et notre environnement, notre milieu de vie détermine ce que nous devenons par la suite. Tout s’acquière. Rien n’est inné. Le milieu dans lequel nous vivons peut conditionner notre vision du monde et influencer notre jugement puis nos actes. Mais nous pouvons aussi choisir d’influencer l’environnement dans lequel nous vivons, agir sur lui plutôt que de le laisser agir sur nous.

Et c’est à cela que je veux interpeller tout le monde aujourd’hui. Qui suis-je pour le faire ? Une citoyenne du monde avide d’un monde où les différences sont sources de richesses et pas de conflits. Avide d’un monde de paix. Quelqu’un disait, si la guerre est possible, son contraire, la paix, l’est aussi. Et c’est à nous de la bâtir, de la semer, de la répandre.

Nous ne devons pas seulement espérer souhaiter, désirer qu’il y ait la paix. Nous devons nous battre pour cela. Que gagnons-nous à faire l’apologie de la peur de l’autre, de la haine, de la violence, quand bien même nous en sommes victimes ? En Centrafrique, des jeunes qui avaient eux-mêmes été des victimes du conflit ont choisi d’aller dans le camp de fortune créé au sein de l’aéroport de Bangui pour apporter la joie aux enfants en proposant des activités, plutôt que de prendre eux aussi des armes pour venger leurs morts. Chacun de nous est capable d’une telle humanité. Il suffit de le vouloir, d’accepter de voir en l’autre un être humain totalement pareil à nous. Les activités que le groupe des amis d’ATD Quart Monde ont menées au Cameroun pour la célébration du 17 octobre ont été une belle occasion de constater qu’accepter de voir en l’autre un être humain totalement pareil à nous c’est possible. Nous avons en effet enregistré des témoignages d’enfants de milieux aisés qui disaient que la différence de classe sociale ne doit pas nous empêcher d’aller vers les autres et de les traiter avec respect, car la paix en dépend et l’amitié est au-dessus et plus important que nos différences de classes sociales et même de couleur.

Avec ce qui se passe en Europe autour des migrants, on entend des choses terribles, des mots qui choquent, qui blessent, qui laisse perplexe. J’ai lu et écouté les médias télé/radio dénoncer la montée du xénophobisme en Allemagne de l’Est et des accusations pas vérifiées selon lesquelles des migrants nouvellement accueillis auraient perpétrés des viols et vols en Allemagne. Je pense que dans tout ce qui est dit il y a des choses fausses qui ont pour but de créer la panique, la peur et de justifier le rejet de l’autre.

Cette situation mérite que soit lancée une campagne pour la promotion de la paix et du vivre ensemble pour éviter que la peur de l’inconnu qui peut être un sentiment normal ne se transforme en haine, en rejet puis en violence.

Nous avons tous besoin de paix ! Mais la paix n’est possible que si nous pouvons accepter l’autre ; accepter de voir en l’autre un être humain totalement pareil à nous même. Il y a plus à la vie que nos propres personnes : il y a les autres, il y a l’humanité, il y a la paix, car œuvrer pour la paix c’est dépasser son rayon pour inclure celui des autres. La paix c’est le long terme pour nous-mêmes et pour les autres. La paix c’est nos projets qui prennent corps, ce sont nos rêves qui deviennent des réalités !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s