Toile de la faim, toile de la vie

Tenture 2015 (Das Misereor-Hungertuch "Gottes Schöpfung bewahren – damit alle leben können" - Miserere -Toile de la faim "Préserver la création de Dieu - afin que chacun puisse vivre" von Tony Nwachukwu © MVG Medienproduktion, 2009)

Tenture 2015 (Das Misereor-Hungertuch « Gottes Schöpfung bewahren – damit alle leben können » – Miserere -Toile de la faim « Préserver la création de Dieu – afin que chacun puisse vivre » von Tony Nwachukwu © MVG Medienproduktion, 2009)

Noldi Christen,

Suisse

Peu avant Pâques je tombe nez à nez avec cette peinture : «Toile de la faim»1 . Ces fresques dans les églises suisses, sont là pour nous relier au monde. Mais cette fois c’est spécial. Dans ce lieu-ci, mon père a été «Aide Sacristain» vers la fin de sa vie. Petit paysan chassé de sa terre – et après un temps de chômage extrêmement pénible – il y a appris, non sans peine, ce qui étaient pour lui «des gestes sacrés». Spécial aussi parce que 30 ans après je pouvais, à l’intérieur de cette même église, dire quelques mots à l’assemblée réunie, sur ce qui me tient le plus à cœur…

Détail 1 - l'enfant au tonneau " Das Misereor-Hungertuch"

Détail 1 – l’enfant au tonneau  » Das Misereor-Hungertuch »

Mon regard s’accroche au garçon sur le tonneau, il me catapulte dans les jeux de l’enfance… On avait bâti des radeaux avec de tels tonneaux ! Soudain tout s’assombrit, je vois le poisson mort, l’eau noire… Je pense aux jeunes en Tanzanie dont parle Niek dans son livre « Des pailles dans le sable », qui survivent en portant des jerricans de fuel toutes les nuits. Remontent aussi des visages d’hommes, de femmes, d’enfants, travaillant sur les décharges et dont parlent d’autres amis engagés ailleurs dans le monde. Un jeune y a perdu une jambe, il y a peu. Et dans d’autres accidents, des enfants meurent aussi…

Détail 2 - les maisons "Das Misereor - Hungertuch"

Détail 2 – les maisons « Das Misereor – Hungertuch »

Derrière le garçon les deux maisons semblent avoir des visages effrayés… Comme Sylvia nous l’écrivait ? Sont-ce les baraques du bidonville à Cusco, à côté de la rivière, qui un jour se sont effondrées, engloutissant des enfants de la bibliothèque de rue? Une autre amie, Shuw-Shiow m’expliquait dernièrement comment dans une vallée en Asie ,certaines collines, à cause du changement climatique, s’écroulent sur les petits paysans… Pour un instant je vois devant mes yeux la «tante Zia Peppina», qui vient d’une vallée longtemps pauvre au Sud de la Suisse. La Léventina: «Vallée des avalanches»… Dès son adolescence elle avait collectionné, dans un classeur, un par un les articles relatant ces drames qui se reproduisaient chaque année.

Sur la peinture, la main pointe vers le grand os, jambe humaine, autour duquel s’enroule «le grand livre de la création». Maintenant je pense à un ami, Guendouz, et à sa cité du courage en banlieue parisienne, que l’on rase ces jours-ci. Artiste-peintre, il veut réaliser lui aussi une grande, longue, longue toile… Afin que l’on ne puisse plus ignorer ! «Un jour j’en avais assez ! Je me suis mis à écrire sur une feuille la liste des noms d’amis et de copains de mon enfance, qui sont déjà disparus. J’ai 55 ans, et j’arrive à 57 noms. Et la liste n’est pas terminée…»

Je dois me sortir des images… La messe va commencer. Comment dire ces battements du cœur dans le monde, sans trahir… ?

1La tenture 2015 nous invite à réfléchir à notre responsabilité face à la Création. L’artiste, Tony Nwachukwu, dépeint les conséquences de la destruction de l’environnement et des changements climatiques dans son pays d’origine (le Nigéria). Dans sa peinture, il suggère un pont dans ce « monde globalisé ». Voir le site Pain pour le prochain, campagne oeucuménique

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s