Culture : négation de la fatalité !

Vivant dans des lieux de misères, rejetés et exclus par une société qui avance à une vitesse aberrante, les enfants, les jeunes et leurs familles nés dans des quartiers de pauvreté ne savent pas que la culture est un droit comme tout autre droit. Souvent ce droit est nié et même invisible pour eux car étant pauvres ; ils ne savent pas que cela existe aussi pour eux et qu’ils y ont droit. Au fait que veut dire le mot « culture » pour eux ?
L’UNESCO définit la culture comme « la capacité de l’homme de réfléchir sur lui-même, elle est au début et à la fin du développement, tant il est vrai qu’il n’y a pas de développement sans cette volonté de l’homme et que l’homme finalité de développement n’est rien d’autre que le produit de sa culture. ». Donc l’homme le plus pauvre doit être reconnu parce qu’il peut réfléchir car il ou elle a une pensée fondamentale qui fait de lui un homme, une femme digne.
Fabien, ivoirien, définit la culture comme « l’ensemble des valeurs, des choses que conçoit mon ethnie du groupe Akan et auxquelles tout le village doit adhérer. »
Lasina, un jeune artiste disait « ce mot (culture) appartient aux « grands », est-ce que c’est pour nous d’abord ?». Pour lui qui a vécu toute son enfance dans la misère et voit qu’aujourd’hui les portes s’ouvrent ; il n’est plus sur les bancs des mendiants mais parmi les artistes de son pays.
Lasina raconte comment pour lui ce mot « Culture » a pris sens pour lui : «Moi, j’habite un quartier qui a une mauvaise réputation qui s’appelle « Ghetto». Tellement les gens sèment la terreur que d’autres ne veulent même pas rentrer à 18 heures. Lorsque, j’étais encore petit, les gens du quartier venaient donner de la nourriture à ma grand’mère et elle nous nourrissait avec ça. Parfois c’était de la nourriture avariée, mais nous n’avions pas le choix. En grandissant, un jour je comprenais que nous sommes pauvres et que nous survivions en dépendant des restes des gens du quartier. J’ai compris à ce moment-là l’humiliation de ma grand’mère qui se démenait pour nourrir mes frères et moi. Je me suis donné ce défi de sortir ma famille de la misère. Moi j’ai passé toute mon enfance dans la rue. Je me suis moi-même inscrit à l’école à l’âge de 12 ans en utilisant le nom de mon ami (car nous portons le même nom). Je suis arrivé jusqu’au troisième, je n’ai pas fait des grandes études. Etant l’aîné de la famille tout repose sur moi. Je veux dire j’ai fait les poubelles en ramassant des bouteilles en plastique et de moutarde que je revendais ; je luttais pour que ma famille ait de quoi à manger le soir.
Un jour J’étais très jeune et je commençais à dessiner, à récupérer des choses çà et là, des calebasses, des coquillages d’escargot, des morceaux de bois jetés, de morceau de tôle et je fabriquais des décorations que je vendais. Je fais de la musique. Je peux dire qu’aujourd’hui je gagne ma vie. C’est comme ça que je fais vivre ma famille. Aujourd’hui je suis fier d’être un artiste. Je passe mon temps dans mon atelier et j’essaye de faire des choses que je vais vendre. Je ne mendie pas ; bien que je rencontre beaucoup de monde influents sur mon chemin je ne cherche jamais à en tirer profit. J’ai ma fierté et je sais que je gagne plus en rencontrant les gens. Ma vie reste encore précaire et je dois absolument vendre mes tableaux ; ce sont mes œuvres qui m’ont sauvé de la pauvreté et je peux dire que c’est la grâce de Dieu. »
Lasina incarne la pensée du père Joseph Wrésinski, fondateur du Mouvement ATD Quart Monde qui disait « La culture est l’histoire de tous les hommes pétris, forgés ensemble. Elle est la négation de la fatalité. »

Maria Victoire – Bouaké – Côte d’Ivoire

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s