Virginie, on a besoin de toi !

Virginie a 27 ans, trois enfants de 6 à 10 ans qu’elle élève seule. Derrière elle, une histoire de vie douloureuse, des années de rue, de drogue, de galères… Le visage de Virginie est très tendu, son teint est gris, marqué par les soucis, la souffrance, la misère.

Elle accepte que je l’approche…  Je lui propose de rencontrer d’autres personnes qui vivent des choses très dures, comme elle, qui s’organisent ensemble, veulent faire respecter leurs droits et leur dignité. Elle m’offre un OUI avec confiance.

Elle sait ce que cela veut dire la galère, la peur, le jugement, l’exclusion, le rejet, les trahisons. Aujourd’hui elle a besoin qu’on l’aide à croire que des temps meilleurs peuvent surgir, que l’on soit à ses côtés dans les bons et les mauvais moments, gratuitement.

Virginie décide de rejoindre l’Université populaire Quart Monde,  le 17 octobre, pour la Journée Mondiale du Refus de la Misère. On partage aussi des temps conviviaux lors de la soirée de Noël, des journées familiales mais également des moments de doutes, de désespérance puis d’espoirs…Virginie arrive à se livrer, se  détendre, son visage s’éclaire…  » tu peux pas savoir comme ça fait du bien de me sentir considérée, utile et attendue ».

Elle s’accroche Virginie. Mais la vie reste difficile, seule avec les enfants, sans travail, déménageant de foyers en appartements insalubres, puis de nouveau en foyers, pour retourner en appartements très précaires.

Virginie caresse un rêve, celui de percer dans la chanson ! Son répertoire c’est « la môme Piaf » ! Quand on l’entend chanter, on a la chair de poule tellement ce qu’elle chante sort de ses tripes… Mais elle n’as pas de formation de chanteuse, elle n’a jamais pris de cours de chant… alors elle échoue  dans différents concours, radios crochets.. …

Virginie « décroche » peu à peu de son rêve et c’est tellement douloureux pour elle qu’elle retourne à ses vieux démons : la drogue. Elle perd pieds, sa santé se dégrade, et des « professionnels » interviennent : ses 3 enfants sont placés en famille d’accueil (2 dans une famille et l’aînée dans une autre). Elle, elle reste seule face aux « carences » pour lesquelles on lui a placé ses enfants.

Qui protège Virginie? Que lui propose réellement notre Société ? On s’appuie sur les carences éducatives de Virginie pour placer ses enfants mais on ne met pas en place de  projet pour les travailler avec elle. Le placement a-t-il été  vraiment été envisagé avec un retour possible des enfants ?

En les lui retirant, on lui laisse plus de « temps libre » pour sombrer plus loin encore dans la drogue. Cela me semble tellement évident. Pourquoi ne pas avoir envisagé un endroit sécurisé pour elle ET les enfants, ensemble ?

Comment, dans un placement, peut-on faire pour que la maman ait un rôle à jouer au quotidien et pas seulement tous les 15 jours, qu’elle ne soit pas évincée,   tenue à distance ?

A-t-on si peu de respect pour la jeune femme pour la maman qu’elle est, pour être réduit à n’avoir aucune ambition pour elle !

Hier Virginie et moi nous discutions. C’est dur de s’accrocher, mais elle veut et va se battre. Elle est consciente que ce ne sera pas simple, que la route est semée d’embûches : « Pour l’amour de mes petits je vais sortir de ce merdier, de ce gouffre. »

 Virginie, parce que tu m’as acceptée dans ta vie depuis quelques années déjà, parce que l’on compte l’une sur l’autre, parce que tous ceux et toutes celles qui vivent des choses très dures comme toi, ont besoin de toi, de ton courage, alors on est ensemble sur le chemin…

Avec un clin d’oeil à toutes les Virginie du monde….

Martine LECORRE – Caen (France)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s