L’art pour tous ?

Tout le monde n’a pas la même réponse à cette question, loin s’en faut. L’article 27 de la Déclaration universelle des Droits de l’Homme est très clair : « Toute personne a le droit de prendre part librement à la vie culturelle de la communauté, de jouir des arts et de participer au progrès scientifique et aux bienfaits qui en résultent. »

Pourtant fin janvier, les médias français s’emparaient d’une triste aventure : une famille défavorisée, qui visitait le musée d’Orsay ( Paris )  en compagnie d’un bénévole d’une association internationale ( le Mouvement ATD-Quart Monde ), a été priée de quitter les lieux par des agents de surveillance après des plaintes de visiteurs sur son « odeur ».

Je ne connais pas les suites de cette histoire. Mais le 18 février dernier, à Montréal, Sébastien Poirier, un lecteur du journal francophone « La Presse » publiait son témoignage : une toute autre attitude face à la pauvreté et l’accès à la musique, à l’art : le voici in extenso :

Donner d’une main, redonner de l’autre

Par un samedi très, très froid de janvier, je suis allé magasiner des instruments de musique sur la rue Saint-Antoine, chez Jack’s Musique.

À l’intérieur, un monsieur âgé affairé à classer ses choses, nous qui regardons les instruments, et cet homme, au centre du magasin, qui joue de la guitare acoustique. Puisque nous devons toujours catégoriser les gens, appelons-le «l’itinérant». Cet itinérant ne se démarquait pas, en apparence, de tous les autres: un sac qui contenait sa vie, des rides qui marquaient le temps et la misère, et les mains salies et gonflées par l’hiver.

Aucune musique à l’intérieur. Lui seul trônait au centre de la place, jouant de la guitare acoustique, comme s’il avait fait ça toute sa vie. En fermant les yeux, on n’y entendait que du feu et on aurait pu se croire devant n’importe quel Clapton de ce monde, du moins pour un néophyte comme moi.

Puis, le responsable s’est emparé de la guitare, sèchement, laissant l’itinérant les mains vides. On peut comprendre pourquoi. Qui voudrait laisser un itinérant jouer d’une guitare de plusieurs centaines de dollars, d’autant plus qu’il venait de la salir, le manche montrant des traces visibles de ce « délit » ? À ce moment, je croyais que je venais d’assister à un moment crève-coeur. Le pauvre homme, dans le silence, a jeté son dévolu sur une autre guitare, probablement habitué à sa vie itinérante, qui l’oblige à n’avoir que très peu de possessions et habitué à ce que, chaque jour, on lui retire ce qu’il aime.

Contre toute attente, c’était plutôt pour aller accorder la guitare que le responsable lui avait enlevée des mains. Quelques minutes plus tard, l’itinérant a retrouvé sa guitare, et jamais le responsable ne lui a demandé de «ne pas la salir». Il ne l’a même pas nettoyée avant de la lui redonner, probablement par gentillesse. L’opprobre des gens, il le vit déjà régulièrement, pourquoi gâcher son moment de bonheur?

À vous, cher monsieur travaillant chez Jack’s Musique, qui m’avez redonné espoir et confiance en l’humanité.

Comme  le spécifie Monsieur Poirier, oui ce commerçant  nous « redonne espoir et confiance en l’humanité. » Il mériterait qu’on lui paie un billet d’avion pour aller expliquer à ce grand musée national français, ce qu’est l’accès à l’art pour tous. Mais l’attitude de Monsieur Poirier, auteur de l’article, me redonne aussi espoir et confiance en l’humanité, car il a su capter et témoigner, avec une très grande honnêteté, de ce à quoi il avait assisté. Il devrait aussi aller à Paris rencontrer la Direction du Musée d’Orsay !

Merci Messieurs, vous qui travaillez chez Jack’s Musique et vous Monsieur Poirier, de contribuer ainsi à faire tomber les préjugés contre la pauvreté.

Bernadette Lang – (Montréal, Canada)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s