« Les riches et NOUS »

Lors de son discours sur l’état de l’Union, devant le Congrès et la Nation, le 12 février dernier, le Président Barack Obama disait ceci, «…  Nous affirmons la promesse de notre démocratie. Nous rappelons que ce qui unit cette nation n’est pas la couleur de notre peau ou notre foi ou les origines de nos noms. Ce qui nous rend, nous les américains, unis, c’est la déclaration faite il y a plus de deux siècles de cela :  «   Nous tenons ces vérités comme évidences, que tous les hommes sont créés égaux et qu’ils sont dotés, de par leur création, de droits inaliénables parmi lesquels sont la vie, la liberté et la poursuite du bonheur… Nous devrons être vrais entre nous ; lorsqu’une petite fille née dans la pauvreté a les mêmes chances de réussir dans la vie parce qu’elle est américaine, elle est libre et égale ; pas seulement aux yeux de Dieu mais aux yeux des Hommes. »

Sylvia M., mère de famille vivant dans la pauvreté à la Nouvelle Orléans, a aussitôt réagi à ce discours : « Le Président a parlé de nous dans son discours, cela nous encourage et nous donne espoir que nous sommes tous des américains. Cela fait longtemps que les politiciens nous ont ignorés. Parfois je ne comprends pas pourquoi ils nous coupent les services qui nous aident pour survivre. Le gouvernement a dit qu’ils couperont le  « Section 8 » (subvention pour le loyer modéré) ; ils ferment les hôpitaux pour les malades mentaux ; ils ferment les écoles publiques. Ça n’a pas de sens. Et en plus ils ne nous demandent même pas lors de ces prises de décisions qui nous concernent. Les décisions sont prises sans nous.Les riches ne se soucient pas des plus pauvres. Plus ils en ont, plus ils en veulent. Pour une fois qu’il parle de nous, nous espérons qu’il tienne ses promesses.»

Le discours de Barack Obama n’est pas non plus passé « inaperçu » aux oreilles de Tavis Smiley et de Cornel West qui font tout un tapage actuellement avec la tournée de leur livre « Les riches et NOUS ». Ce livre, récemment publié, dénonce la pauvreté aux Etats-Unis.

Tavis Smiley (animateur et journaliste d’une radio américaine, PBS) et Cornel West (Intellectuel démocratique, provocateur, professeur de philosophie religieuse et des études chrétiennes au séminaire de l’Union Théologien et d’études afro-américaines, professeur émérite à l’Université de Princeton.), sont deux intellectuels afro-américains qui dénoncent la pauvreté aux Etats-Unis.

Durant leur tournée, ils ont principalement demandé deux choses au Président Barack Obama : faire de la lutte contre la pauvreté une priorité dans son second mandat, et organiser une conférence de presse à la Maison Blanche qui réunirait toutes les organisations non-gouvernementales et institutions qui travaillent à son éradication : « Nous ne pouvons pas laisser 42% de la richesse dans les mains de 1% de personnes riches aux Etats-Unis d’Amérique. La pauvreté est un sujet national — elle n’est pas viable et n’est pas correcte. »

En allant dans le même sens, le Président B. Obama a rappelé, ce 12 février,  que  « nous devons nous assurer que ce gouvernement ne travaille pas uniquement pour quelques-uns, mais …ouvre la porte à tous les enfants de ce pays ». Si tous les hommes sont nés égaux, les plus pauvres devraient être les premiers à jouir du bien commun des Etats-Unis. N’oublions d’être vigilants et de le rappeler constamment.

Maria Victoire – Nouvelle Orléans – USA

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s