Détruire la pauvreté, une simple question mathématique ?

« La conférence des leaders » (organisation non gouvernementale aux Etats-Unis) a récemment lancé une campagne pour réduire la pauvreté de moitié en 10 ans. Son nom ? « Half in Ten ». Cela m’amène à poser la question : « Comment peut-on diviser la pauvreté en deux en dix ans ?  Que deviendra l’autre moitié des plus pauvres ? »
Il y a quelques années, déjà, les Nations-Unies ont lancé ce même appel dans leurs objectifs du Millénaire « éradiquer la misère de 50% d’ici 2015». Toutes ces opérations (multiplications, divisions…) pensées pour détruire la pauvreté ne sont en réalité pas applicables pour les familles vivant dans l’extrême pauvreté. Celle-ci est même incalculable. D’ailleurs aucun gouvernement n’a réussi à le faire. Le risque d’éradiquer la misère de moitié en dix ans serait d’oublier vraiment ceux et celles qui vivent dans l’extrême pauvreté. La pauvreté dans son ensemble est aberrante, insoutenable et violente.
Les familles, les pauvres des États-Unis n’ont pas cessé de crier ces inégalités, d’années en années, de générations en générations. L’extrême pauvreté a mis leurs familles en danger, a empêché leurs enfants d’avoir un avenir meilleur. La misère détruit l’humain dans tout son être !
« Nous en avons assez ! Nous en avons assez !  Il est grand temps que ça change » disait John. « Vous savez, je n’ai plus la force de lutter si ce n’était de mes enfants qui me donnent du courage pour rester debout. Je me sens humiliée et fatiguée » disait Sylvie.
Actuellement tout le monde se met à parler de l’éradication de la pauvreté et de la dignité de l’Homme. Depuis plusieurs semaines aux USA, comme dans d’autres capitales du monde, il y a une grande mobilisation de gens de tout bord politique, classe, sexe, race, âge… Ils envahissent les jardins publics, les places, les squares pour demander aux Etats de taxer les riches, les 1% qui dominent l’économie du monde.
Pourquoi soudainement l’inégalité économique frappe-t-elle l’opinion publique du fait des manifestations de « Occupy Wall Street » ?
Est-ce que les cris de ces familles ont résonné dans les oreilles de ceux manifestent « Occupy Wall Street » ? Est-ce qu’ils auraient enfin compris que la misère détruit l’homme dans son ensemble, à cause de l’inégalité des chances ?
En observant toute cette agitation autour de « Occupy Wall Street » quelques familles parmi les plus pauvres du quartier de 7th Ward, à la Nouvelle Orléans, ne comprennent pas ce qui se passe. Certaines ne sont même pas au courant de ces manifestations qui pourtant font la une des journaux et des médias. Mr. Will et Miss Precious qui vivent dans un de ces quartiers les plus pauvres, me disaient récemment : « Vraiment, ils sont en train de manifester pour nous ? Nous n’y croyons pas ! Ils sont en train de lutter pour une certaine classe, pour la classe ouvrière et la classe moyenne, mais, nous, les pauvres, nous ne sommes pas compris. Nous saurons le résultat à la fin de leur manifestation, nous saurons alors si nous y gagnerons quelque chose.»

Maria Victoire, Nouvelle-Orléans (USA)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s