Hockey : 1 Démocratie : 0

Tel est le résultat de ce match peu ordinaire.

Le gouvernement conservateur canadien ( minoritaire ) est tombé récemment, et le pays est donc en campagne électorale. Les élections auront lieu le 2 mai prochain. C’est dire que nous sommes supposés réfléchir à l’avenir du Canada, de son peuple, tout son peuple, de ses relations avec les autres peuples du monde…
Nous devrions élaborer, mettre de l’avant le projet de société qui devrait piloter cet avenir, un projet de société qui prendrait en charge quelques 32 millions d’êtres humains…

Depuis une dizaine de jours, on sait que deux débats télévisés sont programmés à cet effet : un en anglais le 12 avril, et un en français le 14 avril.

Oui, mais voilà, il y a le hockey, sport national s’il en est. Et en même temps que la campagne électorale, débutent les séries éliminatoires de la coupe Stanley. Cette coupe, qui est décernée chaque année à l’équipe championne des séries éliminatoires, est considérée comme l’emblème de la suprématie du hockey. Elle est le symbole le plus respecté du hockey professionnel et le trophée sportif le plus ancien d’Amérique du Nord, tous sports confondus.

Et l’équipe des « Canadiens de Montréal » participe aux séries. Le samedi 9 avril ( donc après la programmation du débat des chefs ), on a appris que son premier match aurait lieu le 14 avril, le même jour et à la même heure que le débat télévisé francophone. Eh bien, le croirez-vous, un des chefs de parti a demandé et obtenu que le débat télévisé soit avancé de 24 heures pour qu’il n’y ait pas de guerre de cote d’écoute. La démocratie se tasse pour laisser la place au hockey ! Et non le contraire ! Car selon sa définition, la démocratie est un régime politique dans lequel le pouvoir est détenu ou contrôlé par le peuple, sans qu’il y ait de distinctions dues la naissance, la richesse, la compétence…

Ce n’est pas tant le choix de la date des évènements qui m’importe que le fait que le sport professionnel est sacré, que l’on n’y touche pas. Il véhicule tellement d’argent ! On oublie le peuple et on fait place à l’argent. Vive les principes de souveraineté et d’égalité de la démocratie ! On aurait pu changer la date du match de hockey !

Sans doute faut-il y trouver là, la réponse au projet de société à mettre en place : « du pain et des jeux ». Le poète latin Juvénal avait trouvé cette formule, devenue célèbre par la suite, pour illustrer le regret qu’il avait de voir le peuple romain se replier sur lui-même et de n’avoir plus d’intérêt que pour deux choses : le pain et les jeux. C’était pour lui le signe de la décadence de l’empire romain ! Que pourrions-nous dire de plus aujourd’hui ?

Au lieu de se mobiliser pour le mieux être de tout le peuple, de réfléchir à l’accès aux droits humains pour tous, à l’égalité des chances, à la justice, à la paix etc… on donne la priorité au maintien d’un match de hockey. Oui, n’est-ce pas le simple reflet de la réalité de notre société ? Et que cela soit proposé par un des chefs de parti, appuyé par les autres ainsi que par le consortium des diffuseurs…nous laisse « rêveurs ».

A moins que cela ne soit pour nous prouver, tacitement, qu’il y a des priorités à changer si l’on veut remettre l’être humain au cœur de tous nos débats. Tel est l’enjeu que je veux oser lire à travers le décodage de ce match hockey/démocratie !

Bernadette Lang – Montréal ( Canada )

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s