Le développement qui exclu les plus pauvres

Yaoundé, capitale du Cameroun, a changé de visage en l’espace de trois ans. Elle a revêtu un nouveau manteau, un beau manteau ! des routes bien tracées, des ronds points tout fleuris, de nombreux parkings, de nouveaux immeubles etc… mais surtout, les bidonvilles ont disparu et continuent de disparaître.

Fière de notre capitale ? Oui beaucoup de camerounais le sont. Tout ce changement et cette beauté architecturale qui se construisent encore au jour d’aujourd’hui sont l’œuvre du nouveau Maire de la ville de Yaoundé, appelé ici Délégué du gouvernement pour la commune urbaine de Yaoundé.

Un vrai bâtisseur ! Sans doute. Mais surtout un fervent promoteur de l’exclusion des plus pauvres. Le volet social n’existe pas du tout dans ses actions. Au contraire, il tend légitimer une politique d’exclusion sociale très dangereuses, l’exclusion des plus pauvres. ’’Les pauvres ne doivent pas habiter la cité capitale, il n’y a pas de place pour eux dans la nouvelle capitale en expansion.’’ Une capitale sans bidonvilles, sans marchands sur les trottoirs et bientôt sans doute, sans marchands ambulants !

Ce n’est pas que nous soyons contre le développement. Non ! Nous aimerions simplement que ce développement ne fasse pas en excluant certaines franges de nos populations, en mettant de côté une certaine catégorie des personnes.

Des bidonvilles qui sont rasés et leurs habitants expulsés sans aucune mesure de recasement, aux commerces qui sont détruits parce que soit disant ne respectent pas les normes en vigueur, on ne compte plus les nombres de familles aux conditions de vie déjà très difficiles qui se sont retrouvées sans abri, sans aucune ressource, à la rue, condamnées à l’errance. Nous ne parlons pas d’individu mais de familles ! Elles sont nombreuses à avoir pour domicile ces grottes souvent situées en plein cœur de la capitale. Et là encore, elles ne sont pas à l’abri de nouvelles expulsions car selon certains, elles donnent une mauvaise image de la cité capitale. Ce n’est pas bien pour le tourisme entend-t-on souvent.

Vers où nous mènera ce développement ?

Jeanne-Veronique Atsam (Cameroun)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s