USA : deux catastrophes historiques en 5 ans !

Deux catastrophes, d’origine humaine, affectent toujours la vie des habitants de la Nouvelle Orleans, de la Louisiane et du golfe du Mexique, notamment les plus pauvres d’entre eux : la marée noire et l’ouragan Katrina.

Cinq ans depuis que l’Ouragan Katrina a frappé la Nouvelle Orleans ! Trois mois depuis que l’explosion du puit pétrolier BP a laissé derrière elle 11 pères de familles morts, des milliers de gens sans emploi et l’environnement dans un état désastreux (des logements, des quartiers détruits, des milliers de personnes déplacées de leur ville…).

Comment ces deux catastrophes se traduisent-elles dans la vie des familles les plus pauvres ? Celles qui ont été déplacées par l’Ouragan Katrina et qui ont souffert par la clôture de la mer ( interdiction gouvernementale d’accéder à la mer, d’aller pêcher…) durant 90 jours en payent le prix le plus cher.

« Nous n’avons pas fini avec l’Ouragan Katrina, et en voila une autre qui vient s’ajouter à notre misère. »

– « L’ouragan Katrina a détruit ma vie; J’ai tout perdu, je n’ai rien pu emporter lorsqu’on m’a évacuée. Je me suis retrouve à Tucson, en Arizona, je suis si loin de chez moi. Je dois faire le mieux que je peux pour survivre. Parfois je pense à la Nouvelle-Orléans et je ne peux que pleurer. J’ai ma famille avec moi, George et Thomas mon compagnon. Nous nous serrons les coudes pour tenir. Maintenant George va à l’université et travaille. »

– « Ces catastrophes ont un double impact sur nos vies. Nous n’avons pas fini de rebâtir nos vies depuis Katrina et voilà que la marée noire vient noircir nos vies et s’ajouter à nos malheurs. A la Nouvelle Orleans, nous dépendons beaucoup de la mer. L’industrie de la pêche, qui est la source majeure de notre économie a pris un sacré coup et c’est encore nous qui payons le prix. Tout est devenu cher

Dans le cadre des cérémonies qui marquaient le 5ème anniversaire de Katrina, le Président Obama a souligné dans son discours qu’il n’abandonnerait pas la Nouvelle Orleans et La Louisiane et que son gouvernement ferait tout pour soutenir la reconstruction de cet état. La voix des plus pauvres sera-t-elle entendue dans cette reconstruction ? Pour l’instant ils errent de maison en maison, de lieux de misère en lieux de misère. C’est cela la résistance !

  • « Nous avons survécu à Katrina : nous avons recommencé notre vie, mais cela reste toujours dur pour nous. Nous n’arrivons toujours pas à tenir les deux bouts, les factures à payer (électricité, loyer etc.). Depuis que l’Ouragan a détruit ma maison, je n’ai pas pu racheter de meubles. Les gens me donnent des choses ou j’en trouve dans la rue ça et la. Je ne peux pas me permettre de n’acheter aucun meuble dont j’ai besoin pour ma maison. Cela fait maintenant 5 ans. Je suis si fatiguée ! »

Maria Victoire (Nouvelle Orléans, États-Unis)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s