Joie de vivre

Le droit à la vie, tout de même une idée formidable de la pensée sur les droits humains, devrait induire une pensée sur la joie de vivre, devrait propager une pédagogie de la joie de vivre, devrait, au fond, propager l’amour de la vie. N’est-ce pas ?

Or, il n’est pas seyant pour tous de montrer leur joie de vivre. Quand tu es une femme fauchée, tu ne te vernis pas les ongles, tu ne vas pas au restaurant et tu ne chantes pas. Tu fronces ton sourcil et tu te montres soucieuse, travailleuse, reconnaissante…..bref, couverte de cendres.

Or donc, en cette Année Européenne de Lutte contre la Pauvreté, une semaine d’action fut organisée à Berlin. Une manifestation était prévue devant la Porte de Brandebourg. Avec des amis, nous avions décidé d’y jouer un match de foot, histoire de nous amuser au moment de la coupe du monde, et de mettre des buts à l’équipe des « Préjugés ». Une journaliste veut nous prendre en photo, et elle nous avertit qu’il faut faire une grimace conforme aux attentes du public face à « la pauvreté » : voir plus haut.

Il va sans dire que cette journaliste n’obtint pas de photo de notre part et qu’elle faillit partager le sort du ballon de foot. Mais, la pauvre, « faut bien qu’elle bouffe », en faisant ce qu’on lui demande.

Il y en a d’autres qui méritent moins notre tendresse. La Agentur für Arbeit (AA) à Nuremberg, équivalent de l’Agence Nationale pour l’Emploi ANPE en France, vient se sortir une idée vraiment nouvelle, vraiment digne de l’Année Européenne, vraiment innovante en matière du droit à la vie.

Le 9 février dernier, le tribunal constitutionnel allemand statua que le mode de calcul du niveau de l’équivalent du RMI pour enfants (« Hartz-IV ») devait se fonder sur un calcul des besoins d’enfants et non pas sur un pourcentage de besoins d’adultes. Déjà, à l’époque, cela produisit une explosion verbale de la haine des riches contre les pauvres (« décadence romaine »). Maintenant, forte du souci d’économies budgétaires, l’Agentur propose d’envoyer des professeurs ou des travailleurs sociaux au chômage dans les écoles et les quartiers populaires, donner bénévolement des cours de musique ou de sport aux enfants des RMIstes…..

Ah la belle estime, pour le bénévolat, pour les familles au régime « de base », pour les chômeurs! Il n’y a plus qu’à les décorer tous – je propose une étoile jaune.

Que dit notre joie de vivre ? Elle fait rage !

Bien à vous,

Mascha Join-Lambert (Neudorf, Allemagne)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s