Le monde est interconnecté, oui, mais jusqu’où…?

Nous avons tous en tête des films ou des bandes dessinées dans lesquelles on voyait les indiens communiquer par des signaux de fumée. Le mois dernier, une grande partie du Québec a ainsi été « interconnecté » et le problème de certains a affecté et donc questionné les autres. En effet, le vent a fait voyager à travers le Québec la fumée des incendies qui sévissaient assez loin. Il est certain que lorsque vous sentez et voyez physiquement la fumée, comme ce fut le cas à Montréal, par exemple, vous pensez et ressentez beaucoup plus facilement les drames que vivent, à plusieurs centaines de kilomètres de là, plusieurs communautés humaines évacuées de chez elles à cause des incendies qui les cernaient de toute part. La solidarité se crèe…

Il est fort probable que nous ressentirons aussi d’une manière ou d’une autre les effets du pétrole qui continue de se déverser dans l’océan en martyrisant la population et la nature du sud des USA.

Si la nature, l’environnement nous « interconnecte », il en est de même pour la vie économique ou militaire… Ainsi lorsque la Grèce montre des signes de faiblesse économique, comme ce fut le cas dernièrement, c’est toute l’Europe, au sens large du terme, qui se trouve affaiblie et tente de se mobiliser pour résoudre la crise. Lorsque les USA sont entrés en récession fin 2007, début 2008, tous les pays partenaires ont suivi cette chute et la crise est devenue mondiale. La sortie de crise ne peut s’envisager que par des solutions nationales et internationales.

La paix dans le monde est en permanence mise en brèche, ruinée par les conflits que vivent certains pays et qui entraînent les autres ( Afghanistan, Moyen-Orient, Corées du Nord et du Sud,…pour ne parler que de quelques uns ). Là aussi les pays se mobilisent et cherchent des solutions ensemble.

On pourrait aussi penser au domaine de la santé. L’hiver dernier tous nos pays étaient mobilisés par la lutte contre la fameuse grippe dûe au virus H1N1. Bref on pourrait multiplier les exemples d’interconnections mondiales pour tenter de résoudre des problèmes.

Mais il est un fait qui, bien que vécu dans tous les pays, ne semble pas mobiliser l’attention internationale : la lutte contre la pauvreté.  Le fait que sur notre planète, 1,4 milliard d’êtres humains vivent avec moins de 1 dollar par jour, dans le mépris et l’humiliation, dans le non respect des droits humains, a pourtant nécessairement un impact sur la sécurité mondiale, la santé publique, sur l’économie du monde, sur l’environnement…Mais on semble arrêter ces divers combats, ces mobilisations lorsque le respect de nos propres privilèges, c’est à dire ceux du plus grand nombre, est atteint et protégé. Quand accepterons-nous de mener ces combats, ces mobilisations jusqu’au bout ? C’est-à-dire lorsqu’ils auront atteint la vie de tout être humain sans exception, quelle que soit son origine géographique, sociale, culturelle…

Bernadette Lang (Montréal, Canada)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s