Des ciseaux qui taillent dans le vif

 Le concours auquel j’ai participé pour la création d’un logo pour l’année européenne contre la pauvreté est terminé, les 3 gagnants sont élus. Le premier prix est allé à un homme de 43 ans qui a dessiné une paire de ciseaux, voulant signifier l’écart entre riches et pauvres qui s’agrandit.

Cet homme est au chômage, ce qui l’oblige à toucher une aide du Service Social. Et pour cette raison, il n’a pas le droit de garder ce prix de 1000 francs. On lui laisse juste 100 francs «pour argent de poche». Pour le reste… Une dame qui était présente à la cérémonie a pris l’enveloppe, afin qu’elle arrive au bon endroit. Le gagnant lui-même, n’était pas présent. Il ne voulait pas que l’on sache sa pauvreté.

Moi-même, j’ai trouvé que  ça n’était pas juste, que c’était de la tricherie. Cela me dégoûte. Je pense que l’on aurait pu proposer autre chose à cet homme. De partir un peu en vacances par exemple, ou de s’acheter des habits neufs, n’importe… quelque chose qui l’aurait récompensé réellement.

Ce qu’il a gagné, c’est un cadeau qui lui appartient. Je trouve que l’on n’a pas honoré son travail et tout ce que cela signifie pour lui. Au contraire, on l’a puni.

Pourtant on le sait trop bien que ce que l’on reçoit à l’Aide sociale ne suffit pas. Moi aussi je suis dans une situation où je dois souvent aller emprunter de l’argent pour arriver à la fin du mois, surtout pour aller suivre des cours de peinture en plus. En fait nous n’avons «pas de jeu», pas d’espace de liberté pour se former, se développer, s’épanouir et pour avancer dans la vie…

Au lieu de l’encourager cet homme et lui dire que c’est formidable, on l’humilie. Je trouve injuste que l’on ne pense qu’à encaisser, au lieu de profiter d’une telle situation pour tendre la main, et pour chercher ensemble ce que cela pourrait permettre. Oui, nous, on attend autre chose de l’Aide sociale. Une vraie Aide qui nous met debout pour avancer.

Nelly Schenker avec Noldi Christen (Suisse)

Publicités

3 réflexions au sujet de « Des ciseaux qui taillent dans le vif »

  1. Nelly, Noldi,

    votre indignation se comprend très bien. Comme vous dites, cet homme ne méritait pas qu’on lui retire son dû. Il a travaillé honnêtement pour l’avoir et il a fait quelque chose de beau et d’édifiant. On aurait vraiment pu permmetre qu’il goute pleinement au fruit de son oeuvre. Trouver quelque chose qui réjouisse son coeur même si on ne lui remettait pas l’argent entre les mains. Décidement le service social doit essayer de revoir ses méthodes !

  2. Chers Nelly et Noldi,
    Je partage votre indignation, la lecture de votre article provoque chez moi de la colère, une grande colère .. mais comment est-ce possible que pour dessiner un logo pour l’année européenne de lutte contre la pauvreté on ose agir ainsi avec la personne qui a gagné. Il y a beaucoup trop d’inégalités dans notre société, et surtout trop de personnes qui se prévalent de pouvoir décider à la place des autres ; et ça c’est insupportable. Grand merci à vous.

  3. Ping : Dernière minute ….il a gagné ! - Pour un monde riche de tout son monde - Blog LeMonde.fr

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s