Pauvre = Mort ?

Je suis en train de peindre un logo pour un concours pour l’année européenne de la lutte contre la pauvreté qui vient de démarrer. Et j’ai peint trois têtes de mort. La société préférerait que les pauvres n’existent pas.
Elle pense que ce ne sont que « des fainéants »  ! C’est bien cela la misère.

Pauvre = mort !! C’est ce que je ressens tous les jours de manière révoltée.

A la télé toutes ces dernières semaines, depuis la catastrophe du 12 janvier, on voit le peuple haïtien souffrir. Du coup la conscience générale s’est enfin réveillée. Ce pays oublié, j’espère que l’on ne va plus l’oublier aussi vite. Nous étions plus qu’heureux quand des amis à moi sont partis là-bas. Oui, il fallait absolument qu’ils y aillent, pour soutenir, aider, rebâtir. J’aimerais pouvoir en faire autant, mais à cause de maladie, j’ai les mains liées.

Mais, en même temps, à côté de moi, il y a cette femme qui me dit aujourd’hui même « je paye pas mon ticket de bus, comme on dit, je fais le passage au noir ». Et dans le même souffle elle me dit aussi qu’elle n’a pas un seul morceau de pain ni de lait pour demain. Je sens combien c’est aussi terrible pour cette dame qui vit en Suisse, dans un pays où personne ne veut savoir qu’il y a des gens qui ont faim. Cela me fait beaucoup de peine de sentir, qu’en Haïti, là-bas, ils n’ont rien à manger, mais à côté de moi non plus…

Et j’en vois tellement d’autres autour de moi dans le même cas, enfants autant qu’adultes… Non, heureusement on ne meurt pas de faim chez nous – mais de chagrin et de solitude, oui. Je les vois mourir à petit feu.

Comment savoir lier avec énormément de respect, mais aussi avec tendresse et estime, les pauvres ici et ailleurs – et ailleurs et ici – en se mettant dans leur peau et en les reconnaissant enfin pleinement ?

Je rêve tellement d’être enfin entendue et comprise aussi par mon propre peuple, de me sentir exister en plein milieu de son cœur. Qu’il comprenne jusqu’au bout des ongles ce que les pauvres endurent chaque jour et qu’enfin ils ne se sentiront plus morts.

Nelly Shenker avec Noldi Christen (Bâle, Suisse)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s