Haïti : douleur ou angoisse…

Selon l’ONU, Le séisme de Haïti est la plus grave catastrophe naturelle à laquelle les Nations unies ont eu à faire face en raison des dégâts causés par la secousse aux services de l’Etat haïtien et aux ONG internationales présentes sur place.

Depuis plusieurs jours maintenant, le monde entier est tourné vers Haïti. Par médias interposés, nous sommes témoins de la situation sans précédent que connaît le peuple haïtien aujourd’hui.

L’horreur ! tout est tombé, tout s’est écrasé, depuis l’homme jusqu’au bétail en passant par les biens meubles et immeubles.

Mais le chaos qui règne en Haïti en ce moment va désormais plus loin que les dégâts matériels et les pertes innombrables en vies humaines. Plus loin que le traumatisme de ceux qui ont survécu, que le déchirement de ceux qui ont tout perdu dans cette secousse, plus loin que la douleur et la consternation. L’angoisse, la peur des lendemains se sont installées.

Une image qui nous a fait penser au Rwanda à l’époque du génocide, c’est ce groupe de jeunes hommes qui déambulaient les rues de ce qui reste de la capitale haïtienne, machettes en mains, cherchant on ne sait pas trop quoi, on ne pourrait deviner qui, mais apparemment prêts à se servir de leurs armes. L’angoisse !

Pas plus que les murs des autres bâtisses, les murs des prisons n’ont pas résisté. Et les bandits de grands chemins ont recouvré la liberté. Avec les dégâts subis par les services de l’Etat haïtien… Quelle angoisse pour la population !

Qui entendra son cri ? Qui répondra ?

Jeanne Veronique Atsam (Cameroun)

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s