Solidarité active

« Appartenir au milieu de la pauvreté ce n’est pas une honte. Ce qui est une honte, c’est de devoir vivre tout le temps dans l’assistanat » : ainsi s’exprimait Marie-Thérèse L’Hôpital-Burdin lors du débat sur « la crise, quelle crise ? » au « Forum pour un monde sans misère » organisé le 19 avril dernier par Atd Quart Monde à La Villette. Sortir de l’assistance, des aides, des secours, et sortir de la honte pour atteindre le droit commun : tel fut le combat permanent de Joseph Wresinski. Son rapport au Conseil économique et social en 1987 est reconnu désormais comme « l’ouvrage fondateur à l’origine de mesures historiques » (Jacques Dermagne ) telles que le RMI, la couverture maladie universelle, la loi de lutte contre les exclusions ou le droit au logement opposable.

Il nous faut y songer en cette période où, après avoir distribué une « prime de solidarité active », la France s’apprête à mettre en place, un revenu de solidarité active : le RSA.

« Solidarité » . Voilà un mot qui sonne juste, à côté du triptyque de la devise républicaine. La solidarité, c’est d’abord un comportement que nous pouvons tous avoir dans notre vie quotidienne. C’est la solidarité qui relie les hommes entre eux pour éviter que certains soient abandonnés. Mais la solidarité doit conduire aussi au droit, le droit commun. Au niveau d’un État, c’est réaffirmer que le respect de « l’égale dignité » nécessite que chacun ait les moyens non seulement pour vivre – pas seulement survivre –, mais aussi pour vivre en famille, éduquer ses enfants.
« Active » est un adjectif qui chante l’engagement de tous, une dynamique qui doit bénéficier à tous et qui rappelle que la solidarité n’est pas seulement le fait des institutions.

Le RSA qui sera mis en place doit avoir cette grande ambition d’être un progrès et une chance pour tous ses bénéficiaires, à commencer par ceux dont la vie est la plus difficile. Pour ce faire, il aura bien besoin de l’énergie de tous ceux qui sont chargés de le mettre en œuvre, qu’ils soient professionnels, élus ou militants associatifs. Il faut les soutenir !

Pascal Percq (Paris, France)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s